Archéologie
neuchâteloise

FILTRES

Archéologie neuchâteloise 19

Situé au bord du lac de Neuchâtel, en Suisse occidentale, le gisement d’Hauterive-Champréveyres a été fouillé entre 1984 et 1986 par le Service cantonal d’archéologie, dans le cadre des opérations de sauvetage liées à la construction de l’autoroute A5. Ces importants travaux de génie civil ont été à l’origine de la découverte, deux mètres sous le niveau actuel du lac, d’une station magdalénienne en marge d’un vaste habitat de l’âge du Bronze final. Aucun gisement du Paléolithique supérieur n’avait été mis au jour jusqu’alors en bordure de l’un des trois lacs du pied du Jura, et cette découverte est donc venue combler une importante lacune.

La datation du site, autour de 13 000 BP, se base sur une dizaine de dates 14C et sur la palynologie. Le campement de plein air se démarque par une bonne conservation des restes osseux et une remarquable organisation spatiale.

Le principal horizon d’occupation était conservé sur une surface d’environ 200 m2 et comportait une dizaine de foyers autour desquels s’organisaient les vestiges témoignant de la vie quotidienne des groupes de chasseurs. Ce nouvel ouvrage de la série Archéologie neuchâteloiseest le premier d’une série de quatre consacrée au site magdalénien (les suivants, traitant plus particulièrement des ossements, du silex et du cadre paléoenvironnemental, sont en cours d’élaboration).

Ce volume présente le gisement dans son cadre chronologique et culturel, le mobilier et les structures de combustion. Il traite aussi des différents aspects de la distribution topographique des vestiges mis en rapport les uns avec les autres. Il retrace les activités qui ont été menées et dont la restitution est favorisée par la bonne séparation des aires de travail. En plus de la boucherie, principale activité reconnue sur le site, l’entretien des armes de chasse tient aussi un rôle important, mais le traitement des peaux et la couture sont également attestés. La structuration de l’espace est entièrement conditionnée par les foyers établis en plein air qui focalisent toutes les activités. La dynamique interne du campement est abordée à travers les remontages des pierres de construction des structures de combustion, ainsi que la circulation des silex. Plusieurs séjours, apparemment de courte durée, peuvent être mis en évidence. L’étude s’interroge en outre sur la nature du site et sa place au sein du système de subsistance des groupes humains à la fin de la dernière glaciation, dont la chasse constituait le fondement économique.

Denise Leesch

Un campement magdalénien au bord du lac de Neuchâtel : cadre chronologique et culturel, mobilier et structures, analyse spatiale (secteur 1)

avec les contributions de Jehanne affolter, Curt W. Beck et Werner H. Schoch

Paru en 1997
270 pages, 231 figures et 1 volume de planches.

 

Livre – CHF 60.00