Archéologie
neuchâteloise

FILTRES

Archéologie neuchâteloise 33

L’exceptionnelle conservation de son sol d’habitat fait du site magdalénien de Monruz l’un des plus remarquables gisements de plein air du Paléolithique supérieur connus en Europe à ce jour. Une quarantaine de foyers parfaitement identifiables, associés à d’abondants vestiges osseux et lithiques ainsi qu’à des nappes d’ocre rouge, témoignent de la multiple réoccupation de ce lieu par des groupes humains installés sur la rive nord du lac de Neuchâtel il y a plus de 15 000 ans. Les activités cynégétiques de cette population étaient focalisées sur le cheval, mais de nombreux autres mammifères, des oiseaux et des poissons ont également été chassés dans les environs du site. Divers indices de saisonnalité permettent de démontrer que les occupations ont eu lieu à la belle saison surtout.

Le remontage de deux lames de silex, qui relie entre eux les campements de Monruz et de Champréveyres, distants de 1 km seulement et fouillés sur le même tronçon d’autoroute, établit la contemporanéité des deux occupations. Cette découverte ouvre des perspectives inédites pour explorer les liens entre ces deux stations et pour appréhender le rythme des déplacements des groupes humains à la fin de la dernière glaciation.

La présente monographie expose les premiers résultats de l’étude du niveau d’habitat magdalénien. Elle fournit les éléments essentiels pour établir des comparaisons avec les gisements contemporains : cadre chronoculturel, industries lithique et osseuse, éléments de parure et données préliminaires de l’étude archéozoologique. Elle fournit en outre une description succincte des structures de combustion, ainsi que l’analyse des macrorestes végétaux carbonisés qui y ont été recueillis, dont de nombreuses graines de plantes herbacées. L’organisation spatiale des vestiges est traitée pour l’ensemble de la surface, et les premières données relatives à la chronologie interne du site y sont intégrées.

Trois annexes sont consacrées à la détermination des jais, lignites et autres matières organiques fossiles, au moulage du sol d’habitat et à la spectaculaire opération de déplacement d’une partie du site hors de l’emprise de l’autoroute.

Jérôme Bullinger, Denise Leesch et Nicole Plumettaz

Le site magdalénien de Monruz, 1. Premiers éléments pour l’analyse d’un habitat de plein air

avec les contributions de Jehanne Affolter, Béat Arnold, Marie-Isabelle Cattin, Philippe Hadorn, Bertrand Ligouis, Bernard Moulin, Werner Müller, Nigel Thew et Gottfried Wendling

Paru en 2006

280 pages dont 14 en quadrichromie, 258 figures, plans sous pochette
ISBN 2-940347-29-8

Livre – CHF 60.00