Archéologie
neuchâteloise

FILTRES

Archéologie neuchâteloise 37

Le tome 37 de la série Archéologie neuchâteloise est consacré aux bois découverts sur le site Bronze final d’Hauterive-Champréveyres, fouillé entre 1983 et 1986 dans le cadre des opérations de sauvetage liées au passage de l’autoroute A5 sur la rive nord du lac de Neuchâtel. Mis au jour parmi les vestiges de différentes époques, ce grand village a été occupé de façon continue entre 1050 et 871 avant J.-C., soit une période couvrant la majorité du Bronze final palafittique. Des milliers de restes végétaux, conservés dans les sédiments humides, nous sont parvenus sous la forme de pieux, de bois horizontaux, de chutes de taille, de macrorestes ou de mobilier. La datation dendrochronologique des vestiges de construction, soit 7904 échantillons, a permis de suivre le développement spatial du village et de caler dans le temps les principaux événements sédimentaires en relation avec l’habitat.

Au fil des pages, quatre axes d’étude interdépendants ont été développés : espace bâti, environnement, matériaux/mobilier et expérimentation. L’analyse du territoire avoisinant a été réalisée dans le but de restituer l’emplacement des principaux groupements végétaux exploités. Le chêne, composante principale des forêts développées sur le coteau, était l’essence la plus utilisée dans l’architecture. L’évolution chronologique du choix des bois d’œuvre apporte des précisions sur les modalités d’exploitation du terroir forestier qui, sous la pression anthropique, passe d’un paysage primaire à une mosaïque de peuplements régénérés. Les étapes de transformation de l’arbre – de l’abattage à la mise en œuvre – ont pu être reconstituées sur la base des traces de travail relevées sur les pièces ouvragées. Les acquis technologiques des villageois n’apparaissent pas seulement à travers les éléments de construction ; ils sont également magnifiquement représentés dans l’artisanat du bois sous la forme de manches d’outils, de récipients taillés et de fines vanneries.

La reconstitution de la maison de l’âge du Bronze, dans le jardin du Laténium – parc et musée d’archéologie, à Hauterive, à l’emplacement même où se trouvait le village de l’âge du Bronze –, a représenté l’aboutissement de la réflexion. Les plans des fondations, fournis par l’étude dendrochronologique des pieux et l’analyse des éléments d’architecture identifiés sur les sites littoraux de la rive nord du lac de Neuchâtel, ont constitué de solides bases pour aborder l’élévation des habitations. Ils ont autorisé à proposer le modèle d’une construction sur poteaux, à plancher surélevé, abritée par une imposante toiture. Le passage à cette architecture grandeur réelle a permis de vérifier, par la pratique, les limites des solutions développées sur plan ou sur maquette.

Cet ouvrage s’est vu décerner avant parution la distinction proQuercus 2007.

Daniel Pillonel

Hauterive-Champréveyres, 14. Technologie et usage du bois au Bronze final

Paru en 2007

376 pages dont 42 en quadrichromie, 415 figures, 51 planches
ISBN 2-940347-33-6

Livre – CHF 60.00