Archéologie
neuchâteloise

FILTRES

Archéologie neuchâteloise 6

Le village de Cortaillod-Est, situé sur la rive nord du lac de Neuchâtel, fut fondé en l’an 1009 avant J.-C. Il est caractérisé par des maisons disposées en rangées régulières et serrées, orientées nord-ouest/sud-est. Au printemps -1005, une palissade est érigée du côté de la rive pour barrer une petite dépression débouchant sur la terrasse occupée par le village. À la suite de l’agrandissement du village, réalisé de -997 à -991, cette palissade sera étendue, tant à l’est qu’à l’ouest, durant l’hiver -992/-991. Les derniers pieux utilisés pour de modestes réparations proviennent de chênes coupés en -957/-955.

Les maisons de Cortaillod-Est sont bâties sur trois nefs ; elles sont formées par des rangées de quatre pieux, délimitant ainsi trois bandes parallèles d’égale largeur. Ces rangées sont au nombre de quatre, cinq ou six, la longueur des maisons étant respectivement de 8-11 m, 10-13 m et 13-15,5 m. Un nombre plus élevé d’entraits est toujours le signe d’un agrandissement secondaire de la maison, les plus grandes atteignant alors 19 m. Quant à la largeur de ces constructions, elle varie entre 5,5 et 6 m.

Bien que très marqué par l’érosion lacustre, le matériel archéologique recueilli met en évidence une suite d’espaces ouverts bien différenciés situés sur le pourtour du noyau central du village. Parmi ceux-ci, deux retiennent plus particulièrement l’attention. D’une part, une place sud, qui se caractérise par un empierrement important, de nombreux débris de bronze et de meules, témoins d’une intense activité communautaire – en particulier, de mouture. D’autre part, à l’ouest du site, un pavage exceptionnel, pauvre en artefacts, dessiné par de nombreuses pierres de grande dimension ; compte tenu de la faible compacité du sous-sol, c’est un des rares endroits où les préhistoriques auraient pu parquer leur bétail à l’intérieur même du village.

Cortaillod-Est appartient à un vaste ensemble de villages du Bronze final répartis à intervalles réguliers (2-3 km) sur le pourtour des lacs de Neuchâtel et Morat, ainsi que sur la rive sud du lac de Bienne, pour autant que la cote altimétrique de 550-600 m se situe au moins à 1 km du site. La régularité des rangées de maisons de tous ces villages témoigne nettement d’une conceptualisation de l’espace à construire, que nous appellerons proto-urbanisme.

Béat Arnold

Cortaillod-Est et les villages du lac de Neuchâtel au Bronze final. Structure de l’habitat et proto-urbanisme

Paru en 1990

200 pages dont 12 en quadrichromie, 139 figures
ISBN 2-940347-04-2

Livre – CHF 50.00